Arkema s’engage avec l’agence de l’eau et réduit de 98% ses rejets de métaux dans le Rhône

- Short news
Social responsibility
Arkema, premier chimiste français, a réalisé sur son site de Pierre-Bénite (69) une nouvelle station de traitement des eaux usées. D’un montant total de 7,2 millions d’euros, dont la moitié financée par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, cet ouvrage permet à Arkema d’aller au-delà des obligations réglementaires en matière de respect de l’environnement en divisant par 8 ses rejets de métaux et en réduisant jusqu’à 98% ses rejets de de matières en suspension dans le Rhône.

Arkema, un acteur engagé dans la préservation de son écosystème

Située au cœur de la Vallée de la chimie au sud de Lyon, la plateforme Arkema de Pierre-Bénite est spécialisée dans la fabrication de spécialités chimiques dérivées du fluor. Engagée depuis des années dans une démarche d’innovation et de développement durable afin d’améliorer l’empreinte environnementale de ses activités, et encouragée par les règlementations environnementales de plus en plus fortes, Arkema a fait le choix en 2014 de se doter de sa propre unité de traitement des eaux usées.

 

Après 1 an de travaux, la station de traitement des eaux usées a été mise en service en septembre 2014.

Elle enregistre aujourd’hui des seuils de concentration de rejets conformes aux objectifs fixés, 50% des rejets de métaux ayant même une concentration inférieure aux seuils de détections analytiques :

  • réduction des matières en suspension (minérales) : rejets réduits en moyenne de 98%,
  • réduction des métaux (nickel, cuivre, zinc, plomb, etc…) : rejets divisés par 8.

La lutte contre la pollution des eaux du Rhône, une priorité pour l'agence de l’eau

La qualité des eaux du Rhône est en reconquête active. Si la pollution domestique du fleuve est maîtrisée depuis quelques années grâce aux investissements réalisés dans les stations d’épuration, les micropolluants toxiques (métaux lourds, pesticides, HAP, PCB…) continuent quant à eux leur progression.

 

« Avec son programme d'actions 2013-2018, l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse fait de la lutte contre les toxiques une priorité, en incitant toutes les entreprises de son territoire à combattre la pollution de leurs sites et à gérer de manière plus économe leur ressource en eau, le projet d’Arkema en est un exemple parfait » précise Fabien Abad, chef du service Pollutions et Service public Eau Assainissement à l’agence de l’eau.

L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat dédié à la protection de l’eau et garant de l’intérêt général. Elle perçoit l’impôt sur l’eau payé par tous les usagers : ménages, collectivités, industriels, agriculteurs… Chaque euro collecté est réinvesti auprès des collectivités, industriels, agriculteurs et associations pour mettre aux normes les stations d’épuration, renouveler les réseaux d’eau potable, économiser l’eau, protéger les captages d’eau potable des pollutions par les pesticides et les nitrates, restaurer le fonctionnement naturel des rivières. L’agence de l’eau emploie 380 personnes et dispose d’un budget annuel d’environ 500 millions d’euros.

Contacts

Véronique OBRECHT
External communication for plants and subsidiaries
cn
Contact